ACTUALITÉ

UN CAILLOU DANS LA CHAUSSETTE.

02/05/2017

Profitant de l’inquiétude légitime des épargnants sur la sécurité de leurs avoirs et l’effondrement de la rentabilité de leurs placements, des marchands d’illusions ont fort opportunément attaqué le créneau de l’épargne : les vendeurs de diamant investissement.

 

Des campagnes de communication inondent les médias les plus sérieux et leurs commanditaires sont même invités aux journaux de 20 heures par des journalistes à minima désinformés par le piège tendu à d’éventuels acquéreurs. Le diamant serait une nouvelle valeur refuge qui remplirait la triple fonction d’apporter la part de rêve dont nous avons tous besoin, de sécuriser nos économies et de réaliser de confortables plus values.

 

Comparé à l’or qui dispose d’un véritable marché avec un prix du lingot coté en continu sur les principales bourses internationales, le diamant, à l’opposé, reste une affaire de spécialistes. Le prix d’un carat, qui représente un cinquième de gramme, peut varier de 1 à 100 en fonction de la règle des 3C « colour (la couleur), cut (la taille), clarity (la pureté) ». Difficile donc pour un acheteur novice d’évaluer la véritable valeur du diamant. D’autant que les offres sont l’apanage de revendeurs aux marges forcément juteuses. Leurs budgets publicitaires sont là pour en attester. Par ailleurs, il convient d’ajouter à l’opacité de la facture une TVA de 20 %.

 

La première des règles de bon sens lorsque l’on rentre quelque part, c’est de voir comment l’on en sort ! Or, l’absence de marché règlementé rend cette sortie très pénalisante puisqu’il faudra retourner chez un revendeur qui appliquera une décote sur le prix hors taxe afin de réaliser un profit sur l’acquéreur suivant.

 

Le gendarme de la bourse, l’Autorité des Marchés Financiers, ne s’y est pas trompé en multipliant les messages d‘alertes auprès d’épargnants tentés par tout ce qui brille.

 

En conclusion, le diamant reste un merveilleux cadeau qui dispose d’une valeur résiduelle de  revente en cas de nécessité mais ne constitue en aucune façon un investissement. Pierre pour pierre, mieux vaut acquérir un studio sur la place du diamant !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

MERCI MONSIEUR HAMON

13/07/2017

1/10
Please reload

Récents
Please reload

Archives
Please reload